99 notes préparatoires pour écrire

Envoyez la musique

 

1 Se détendre

2 Intégrer les bruits de l’extérieur

3 L’extérieur ne se mesure pas qu’en décibels, intégrer 99 éléments perceptibles aux cinq sens

4 Se laisser envahir par le no man’s land

5 Laisser venir une idée

6 L’idée peut prendre 99 directions

7 Se débarrasser de la pensée linéaire

8 Voir les bruits

9 Ecouter les couleurs

10 Entendre les silences

11 Entendre et comprendre

12 Comprendre ne veut pas dire accepter

13 Accepter de se couler dans l’histoire

14 Sentir le fondement de l’idée

15 Les fondements peuvent s’associer aux images

16 Goûter la matière du stylo et du papier

17 99 perceptions du clavier

18 Toucher l’invisible

19 Caresser l’inconnu’e

20 Oublier le connu pour ne plus être que dans le perçu

21 Percevoir une trame

22 Prendre le tram et ne pas oblitérer le ticket

23 Ne pas avoir d’idées préconçues

24 Marcher nu pied sur l’eau salée

25 Ne pas se prendre pour jésus

26 Entendre un dialogue entre soi et peut-être 99 personnages

27 Comprendre la langue du sensitif

28 Ecouter si un personnage prend la parole

29 Voir le personnage dans son univers

30 Il y a au minimum 99 univers vers lesquels l’auteur peut se tourner

31 Se tourner puis se retourner

32 Eviter de se retourner dans sa tombe

33 Tombe la pluie sur le texte qui prend forme

34 Situer si le personnage est dans le monologue ou le dialogue

35 Dialoguer avec l’inconnu

36 33 *3 = 99 chiffre banal mais pourquoi pas

37 Admettre que 99 n’est pas cent mais n’est pas non plus 98

38 Donner une tonalité saisonnière

39 Ne pas décider de la crédibilité

40 Attention, la craie dans l’encrier risque de fondre

41 Imaginer 99 saisons : la neige en été

42 Partir en voyage au pays du subconscient

43 Rencontrer d’autres idées

44 99 idées valent mieux qu’une

45 Croiser d’autres personnages

46 Ecouter leurs histoires

47 Surtout ne pas avoir peur du noir

48 S’il y’a panne d’électricité allumer une bougie

49 Laisser la flamme vaciller

50 99 possibilités de vaciller sans tomber

51 Tomber et ne pas chercher à se relever

52 Laisser les lettres former des mots

53 Les mots s’enchainent et forment une phrase

54 Les phrases peuvent donner 99 paragraphes

55 Agrafer les paragraphes en chute libre

56 Ne pas commencer par la chute mais par le saut

57 Le sot scelle l’histoire

58 L’histoire doit amener à minimum 99 possibilités de conclusion

59 Sentir ses doigts sourirent à la pensée

60 sourire et faire preuve d’humilité

61 Humilité ne veut pas dire humilié

62 Regarder à nouveau autour de soi

63 Remarquer le changement de décor

64 Bien considérer que rien n’est immuable

65 Se laisser aller aux formes de la forme

66 Ne pas avoir peur d’une forme informe

67 Informe ne signifie pas difforme

68 Sentir le désir

69 Prendre position

70 Ne pas encore partitionner le texte

71 De 71 à 99, imaginer 28 situations

72 Malgré l’envie de s’arrêter là, continuer

73 Mettre des visages sur les noms

74 Noms propres et noms communs sont dissociables

75 Dissocier pour mieux associer les sensations

76 Eprouver ses émotions

77 Mettre un fond sonore si nécessaire

78 Goûter la sonorité des situations

79 Admettre que 99 situations représentent un large éventail de choix

80 Commencer à laisser couler l’écriture

81 Ecrire tout et n’importe quoi

82 Quoi qu’il en soit, ne pas avoir peur du vide

83 Se vider 99 fois du superflu

84 Apprécier le sens dénué de sens

85 Admettre la sensualité

86 Rester suave

87 Composer 99 alitérations

88 Alitérer sans altérer

89 99 mots pour se désaltérer

90 Se désaltérer sans se saouler

91 Soumettre l’idée à l’invisible

92 Commencer à calligraphier l’histoire

93 Suspendre le temps

94 Laisser le temps marquer la temporalité

95 Sculpter l’idée

96 Peindre les effets

97 Sonoriser les échos

98 Lire l’indicible

99 Rêver l’écriture

 

Vidéo :  J.S. Bach – Toccata and Fugue in D Minor BWV 565 – Amy Turk, Harp

2 réflexions sur “99 notes préparatoires pour écrire

  1. Oui! « 99 saisons!!! » « 99 idées valent mieux qu’une! » Ou peut-être 99 sentiers d’évasion? Sentiers d’escalade, ne pas avoir peur des sommets! Ils demandent persévérance et lâcher-prise pour ne plus avoir « peur du vide!
    Génial ton idée pour se mettre en condition d’écriture Stephan! J’ai beaucoup aimé!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s