Sonnés

Ils sont deux enlacés
Dans leurs bras un bébé
Ils se tiennent par les yeux
Enlacent l’enfant aux cieux
 
Dans le ciel jaunes vertes bleues
Scintillent de tous leurs feux
Sifflements pétarades
Sur anglaise promenade
 
Camion blanc de haine
Deux kilomètres de peine
La mère le père le fils
 
Sont devenus factices
Pays feux d’artifices
Pleure un ciel de traîne
 
16 juillet 2016

2 réflexions sur “Sonnés

Répondre à Stéphan Mary slam Le zebre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s