Souffleur de rêves

Tel un souffleur de rêves qui vous dirait j’aurais aimé vous découper vous étirer vous sculpter vous ciseler vous Champagner tel un amant…

Je veux dire un artisan poète qui dans le fond sonore du brasier ne rêve que de vous embrasser d’un baiser… Des baisers comme s’il en Drachait  à plein temps

Je vous offrirai la chaleur Vigousse et brûlante de nos formes esquissées puis liquéfiées au fond de l’atelier les portes refermées silencieusement dans l’espace d’un temps qui n’existe pas

Je rêve de vous enlacer dans une marche cadencée au rythme d’un café très serré Ristrette métronome balancier du temps accéléré puis à l’épicerie en bas Dépanneur à pas d’heure j’achèterai les roses rouges des amants en dehors des convenances liquéfiées que je ne vois pas

La marche continuerait d’accélérer son tempo hivernal Poudrerie à gros flocons pour épier l’air presque Chafoin l’étalon qui s’avance titubant gémissant dans sa lancée gémissant laissez-moi vous supplier laissez-moi vous…

Marche du souffleur de verre si sûr et si incertain tout à la fois mais qui vous murmure à l’éclair de vos yeux fiévreux Lumerotte de l’ici et maintenant et nous…

Non ne dîtes rien car vous êtes notre amour que vous ne pouvez contourner je le vois à votre marche fiévreuse rapide pressée de prendre un Tap-tap  que je voudrai fiévreux rapide pressé sans trêve

Je veux voir ces mots fada fous insensés cinglés dans votre bouche peinte par Vermeer telle une marche de l’amour et l’amour en marche Souffleur de vers et… souffleuse en rêve

Vous dites Champagné moi de toute votre importance toutes vous relations liaisons connexions qui hantent votre cerveau

Vous dîtes vous êtes mon amour mon retard à la marche romantique mon souffleur de vers des rêves de Casanova susurrés dans les ateliers des souffleurs de verre de Murano

Ma fée j’ai aimé j’aime et j’aimerai indéfiniment vous découper vous étirer vous sculpter vous ciseler dans les draps satinés d’arabesques suggérées pour ne plus souffrir

Vous êtes la cité je suis la lagune Vous êtes la terre je suis l’océan Vous êtes planète Je suis espace Vous êtes la liberté Je suis la paix Vous voir vous vivre et nous unir !

  • Texte déposé
  • Image  : Chihuly-in-Motion-Arc-of-Fire.y
  • Les dix mots en gras sont issus de l’opération « Dix-moi dix mots » 2015-2016 du Printemps des poètes organisé par le Ministère de la Culture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s