LIBÉRONS NOS CORPS, NOTRE TERRE ET NOS TERRITOIRES

Slam -Marche mondiale des Femmes 2015 

Hélène Sylvain,

Pas à pas, en marcheuses
Dans tous les cas, rassembleuses
Nous continuons notre irréversible mouvement
Femmes de tous les genres, aux multiples vêtements
De celles qu’on oublie ou qu’on ne nomme pas
De celles dont on ne fait pas de cas
Toutes, dans nos divers états,
En marche, pas à pas.

Depuis « Du pain et des roses »
Y en a eu des freins et des pauses
Des refrains et des causes
Des matins moroses
Du féminin qu’on arrose
Et des pépins pour celles qui osent

Résonne maintenant
L’aboutissement de nos volontés
Avec en mains
La Charte mondiale des femmes pour l’humanité
Contre leurs mesures d’austérité
Contre leurs démesures en environnement
Contre leur culture de la militarisation.

Nous sommes déchainées, décidées
Sans chaines et sans gêne.
Comme chantait Pauline Julien :
« Que finisse le temps des victimes,
Passe, passe le temps des abimes…
Que finisse le temps des prisons,
Passe, passe le temps des barreaux… »

Ne nous cherchez plus
Dans les seuls rangs de la dénonciation
Nous sommes dans le refus
De ce qui prolonge nos humiliations.
C’est l’heure de l’insurrection
Dehors l’ère des excisions
De nos territoires, de notre Terre et de nos corps.
Ça y est! On tourne de l’autre bord,
Résolument toutes, à bâbord!

Que finisse le temps des inégalités,
Passe, passe le temps de nos corps comme territoires occupés.
Que finisse le temps des injustices
Passe, passe le temps des sacrifices
De toute une partie de l’humanité,
De ce drame
D’être reconnu femme.

Que vienne le temps d’une grande réforme
Fondatrice d’une nouvelle plate-forme
Pour une société solidarité
Aux valeurs féministes
Et écologistes
À l’heure des égalités.

Que vienne une sexualité émancipée
À l’abri de la culture du viol
Que vienne le consentement prononcé
Sans quoi, fini! Sans foi de oui, on en a ras-le-bol!

Nous marchons pour la fin de la domination
De l’économie comme culture
Qui prend possession,
En toute bavure,
De nos corps à coûts de publicités
De nos territoires à coûts de mortiers
De notre terre à coûts de pesticides pestiférés.
Ça fait trop longtemps que ça dure
On reprend nos droits contre ces impostures.

Nous sommes mouvement de résistance
Contre la machine hégémonique
Qui mène la danse
Décadence
De la pensée unique,
Lobotomie d’une histoire
Conçue par des hommes dominants du haut de leur perchoir.
Discours économique
Crachoir écologique!

Que vienne l’action politique
Concertée et pas juste symbolique
Contre cette ère néolibérale
Où la propagande s’installe.
Même le mot liberté dans leurs bouches devient mensonge
Au nom d’un marché qui nous ronge.
Usons de notre droit de marcher pour crier plus fort
Encore et encore
Qu’ils ont tort!

Contre le capitalisme
Et leurs alarmistes
Exigeons le bien commun
Que vienne le parfum
Du Bien-vivre
Jusqu’à l’ivresse,
Ivres,
Jusqu’à la tendresse
De nos racines planétaires
À la cime humanitaire.

Que vienne la libération de nos corps
Car nous sommes les maitresses à bord
Que vienne la libération de notre Terre
Et des exploitations totalitaires
Que vienne la libération
De nos territoires
Vers l’autodétermination,
Locomotion de la victoire.

Pas à pas
Marchons pour nous libérer
Indignons-nous pour avancer
Soulevons-nous telle une marée en puissance
Révoltons-nous, belles actrices de la résistance.
Debout
Toujours debout!

Hélène Sylvain,
Pour la Marche mondiale des Femmes – Octobre 2015

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s