La parole libre

Slam sélectionné pour la finale du concours de slam « Vive la parole libre » le 1 avril 2016 au Pan Piper à Paris. Organisé par France-Québec avec les mots francophones de « La bataille des 10 mots » du Printemps des poètes édition 2016 :

Chafoin ; Champagné ; Dépanneur ; Dracher ; Fada ; Lumerotte ; Poudrerie ; Ristrette ; Tap-tap ; Vigousse. Pour le tournoi France-Québec il fallait obligatoirement rajouter Québec et Acadie

La parole libre

Poudrière traversée au creux d’un regard en Belgique, alors qu’il drachait

Je l’ai croisée par hasard et suis restée plongée là, à la regarder vêtue de noir,

Mais la pluie vigousse redoublait et plus le nikab de la femme se délavait,

Plus le silence comme postulat nous a jetées et figées dans un même désespoir

Son passeport apparaissait, laissant voir le visa étranger de son visage diminué

Camoufflant la peur intense qu’on ne la voit sur un trottoir s’être ainsi arrêtée

 

Le vent a redoublé de force la tempête furieuse faisait rage

Je lui ai saisi le bras et sans ambage j’ai crié vous êtes fada,

Venez vous protéger avant que vos maudits soldats n’enragent

Qu’ils ne vous enlèvent et vous envoient à trépas ou en Ouganda

Je vous offre chez moi du sucre avec un ristrette même pas très serré

Là  juste au-dessus où une lumerotte éclaire votre âme fatiguée

 

Très méfiante elle m’a demandé Vous avez un accent d’où venez-vous

Yeux dans les yeux j’ai répondu du Québec plus précisemment d’acadie

J’y avais un commerce avec Evangéline Le dépanneur rien que pour nous

Mais je suis partie enterrant un bel amour crysanthème sous la poudrerie

Nous étions en vacances à Paris un concert au Bataclan en lisant Charlie

Ma fille morte je n’ai pas pu rester au pays je suis revenue vous cherchant partout

 

Elle s’est mise à pleurer a chancelé perdant l’équilibre elle est tombée dans le caniveau

La pluie s’intensifiait, accompagnée d’éclairs et de grondements de tonnerre

Son visage a disparu dans l’effroyable vacarme d’un torrent de boue et d’eau

J’ai vu son vêtement emporté la laissant nue seule sa main cherchait de l’air

Je l’ai attrappée au dernier moment alors même qu’elle allait noyer sa peine

Je l’ai réanimée mais des hommes sont arrivés et d’une rafale l’ont tuée avec haine

 

Alors mesdames et messieurs, par empathie pour cette femme qui pleurait mon chagrin

En souvenir d’Evangéline et Martin Capucine et Damien

Tous nos gamins morts pour rien

Parlons écrivons

Jusqu’à être ivres défendons coûte que coûte la parole libre

 

Utilisons nos réseaux allons champagner le croupion à l’air chafoin de la « yhaine »

Que nos vers dépanneurs s’envolent sous la drache et sans peur fada leur parviennent

Que nos armes soient lumerotte de nos crayons de papier ou de nos slam justifiés

Luttons dans la poudrerie avec nos neurones sous ristrette nos astrocytes en activité

Montons dans le tap-tap tagué de nos combats vigousse nos valeurs de mots en liberté

Prenons la parole en murmurant ou hurlant et faisons-les pour toujours décoller

Texte déposé mars 2016 – de Stéphan Mary Slamé par le zèbre

 

Photos de la finale avec Le zèbre et David Goudreau, animateur québécois et premier champion du monde en 2011 ; Les 15 finalistes , Le zèbre et Daniel Godefroy, Président de Touraine-Québec. La grande gagnante est CLO, championne du monde 2015

2 réflexions sur “La parole libre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s